Accueil arrow Récits arrow Weekend d'escalade à Melchsee Frutt, du 3 au 5 juin 2017

Membres






Mot de passe oublié ?
Pour devenir membre du site, un mail au Webmaster avec vos coordonnées (nom, prénom, adresse et numéro de membre).
Weekend d'escalade à Melchsee Frutt, du 3 au 5 juin 2017 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Würgler Thomas   
14-06-2017
16 Participants: Delphine, Timothée, Ismaël, Matthieu, Michèle et Olivier Sandoz, Valérie, Marion et Jean-François Herzog, Julian Vallat, Irmi et Alain Wermeille, Fabienne, Maxime, Felix et Thomas Würgler.

C'est un weekend qui s'annonce familial ce samedi matin, lorsque les passagers de quatre voitures se retrouvent sur le parking de Stöckalp. Les têtes blondes sont venues en force!

On boit un café en attendant une heure paire, que le feu passe au vert pour permettre aux voitures de gagner le camp de base: un chalet idéalement situé entre lac et falaises.

Le soleil est généreux, mais nous savons que le déluge annoncé pour les jours à venir approche. Alors Hop! On ne perd pas de temps et une fois les bagages lancés dans les chambres, on se débarrasse des voitures pour se rendre au pied des voies.

L'après-midi se déroule à la vitesse de la lumière, et on profite à fond d'un rocher chaud et bien structuré, bombardé par de puissants rayons de soleil. 

On se décide finalement à lâcher les prises de calcaire pour se retrouver à l'auberge. Les plus jeunes sont immédiatement à leur aise en découvrant le bateau pirate, et les plus âgés en entrant dans le jacuzzi chauffé au bois.

Suit un apéro sous les derniers rayons de soleil puis un repas de luxe, terminé par cafés, gouttes et jeux de carte. 

Comme redouté, le réveil du samedi se fait sous une pluie abondante. Heureusement, le propriétaire nous propose, après un bon déjeuner, d'utiliser la salle de "divertissement" d'un hôtel voisin dans le village. Celle-ci abrite un mur de grimpe, de quoi se défouler en restant dans le cadre du camp.

Outre la grimpe en bloc, on s’affronte au squash, au billard, au baby-foot ou au ping-pong, pendant que les plus jeunes font la course au toboggan. Malgré la pluie, la journée passe étonnement vite. Le ciel se découvre en fin de journée, et une petite marche permet de prendre un dernier bol d'air frais, ou de se rafraichir les pieds en traversant les rivières. La fraîcheur est un bon prétexte pour finalement profiter du Jacuzzi, puis finir la journée devant de grands caquelons de fondue. Les plus petits profitent profitent de leur super baby-sitter en herbe.

Le dernier jour est, sans surprise, encore pluvieux. On se lève sans grande motivation. On déjeune sans se stresser en réfléchissant tranquillement à une activité de substitution. Une idée émerge, on songe à lever gentiment les voiles afin de descendre en pleine. Un petit détail est alors relevé: La descente se fait aux heures impaires, et le feu passera au rouge dans moins de 30 minutes! L'agitation générale monte en flèche, on vide les chambres tout en remplissant les voitures, puis on saute dans les véhicules pour entamer la descente juste avant le passage au rouge.

La montée de stress valait la peine, on se retrouve à l'entrée des gorges du Melchtaa, pour une dernière balade dont on se souviendra. Après deux petites heures de marche dans un décors sauvage, on découvre une vieille cabane, plantée au bord de la rivière, et bordée d'une belle place de pic-nique. Il n'en fallait pas plus pour motiver les amateurs de feu, que ni l'humidité ni le manque d'allumette ne décourage. On découvre tout de même un briquet qui traînait dans une poche, et le feu est démarré dare-dare.

Le weekend se termine finalement sur une belle découverte, et ni la pluie ni le froid ne sont parvenu à entamer le moral des participants, au beau fixe!

Photos:

Felix:



Dernière mise à jour : ( 15-06-2017 )
 
< Précédent   Suivant >