Accueil arrow Récits arrow Randonnée à l'Albristhorn, 10 février 2018

Membres






Mot de passe oublié ?
Pour devenir membre du site, un mail au Webmaster avec vos coordonnées (nom, prénom, adresse et numéro de membre).
Randonnée à l'Albristhorn, 10 février 2018 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Würgler Thomas   
16-02-2018
Premier défi de la journée: Grimper la petite route de montagne en voiture pour atteindre le Fermeltal. En effet, si la petite poudre blanche qui recouvre la route ne paraît pas redoutable, elle dissimule une couche de givre tenace.


15 participants: Pierre-Olivier Zuber, Olivier Sandoz, Stéphane Robert, Arnaud Robert, Félix Würgler, André Zwahlen, Thomas Würgler, Patricia Cattin, Pascal Allies, Yann Castagné, Céline Gerber, Cyril Rupf, Tony Ferlisi, Solange Montandon, Rosanna Chatellard.

C'est donc non sans peine que les premières voitures atteignent Färmelberg, point de départ de la randonnée et étape essentielle pour un petit café de mise en train. Malheur, le bistrot de montagne est fermé. Après que l'organisateur en ait suffisamment pris pour son grade, la montée en peaux peut commencer. On entame l’ascension, sans certitude sur l'issue de la bataille mêlant soleil et brouillard. Ce dernier prend rapidement le dessus, et on finit par ne distinguer que de vagues silhouettes parvenant au col qui mène à l'arrête sommitale.

On s'approche alors du sommet sans grande attente sur le panorama à découvrir. Erreur, les derniers mètres de montée nous prouvent qu'il valait la peine de persévérer. 50 mètres à peine avant l'objectif, l'épaisse brume se retire laissant place à un magnifique spectacle ensoleillé. 

Pour faire honneur à cette belle récompense, l'équipe s'installe et pic-nique dans la bonne humeur, en profitant de mémoriser le nom des montagnes qui sortent des épais nuages. En effet, on sait que dans quelques minutes le brouillard reprendra sa place.

Malgré le peu de visibilité, la descente sera mémorable. On profite d'une petite couche de neige fraîche et poudreuse, du haut jusqu'en bas de la pente. Notre plus jeune free-styler aura suivi sa ligne en profitant de tous les obstacles naturels pour prendre de l'amplitude. Même un tas de fumier aura fait l'affaire!

La journée se termine comme il se doit avec un verre de l'amitié au premier bistrot trouvé.

Photos:

Dernière mise à jour : ( 16-02-2018 )
 
< Précédent   Suivant >