Valsorey et Mont Vélan 14/15 mars, dernière course avant Coronavirus

Avec Christophe Gherardi, nous profitons du premier weekend d'ouverture hivernal de la cabane et des belles conditions pour faire une visite à notre cabane Valsorey et à notre gardienne Isabelle et son aide-gardienne Niki. En partant de Bourg St-Pierre skis aux pieds, nous constatons vite que les pentes raides ont déjà été purgés le jour précédent. D'immenses cônes d'avalanches de neige mouillée nous obligent à faire quelques détours. On n'ose pas s'imaginer se trouver pris et broyés dans une telle avalanche, mélange de blocs de neige, de pierres et de terre.

Jusqu'aux Grands Plans, le soleil nous fait bien transpirer. Puis pour le dernier bout jusqu'à la cabane, c'est un brouillard épais et une visibilité nulle qui nous pose des défis. A peine inimaginable que nous devons nous fier à l'altimètre et à notre intuition pour trouver la cabane, dont nous croyons pourtant bien connaître l'emplacement mais que nous n'apercevons qu'une fois que nous y sommes.

Nous profitons de notre visite pour discuter avec Isabelle du nouveau site Internet et de l'incontournable coronavirus. 

Compte tenu des bonnes condition de météo et de neige, nous décidons de tenter le Mont Vélan dimanche. Pour la descente raide vers le fond de la vallée sous les Grands Plans, nous attendons la levée du jour. La longue remontée vers le glacier de Valsorey et le fameux couloir raide nous demande un bel effort, puisque nous devons faire notre propre trace dans une neige profonde. Lors de la montée du couloir avec les skis sur le dos (plus de 40° sur 200m), nous avons tout loisir de nous préparer mentalement à la descente assez vertigineuse. 

Arrivés sur le plateau glaciaire supérieur, nous pouvons enfin bénéficier de la belle trace de la voie classique qui vient de la cabane Vélan. Encore un portage dans une petite face à  45° et nous voilà sur le majestueux dôme sommital. Une vue splendide, du Mont Rose jusqu'au Mont Blanc avec mer de brouillard sur le Val d'Aoste, nous récompense bien de notre effort. Et toute minuscule, au pied du Grand Combin, nous repérons notre cabane Valsorey.

La descente est superbe avec de la poudreuse déjà un peu collante dans le haut et neige de printemps dans le bas. Quelques défis nous pimentent  l'aventure, comme le fameux couloir raide et les torrents et cônes d'avalanches dans le bas.

Qui aurait pensé que ce serait déjà notre dernière randonnée à ski de cet hiver? La cerise sur le gâteau!

Felix Würgler

Plus de photos:

https://photos.app.goo.gl/kqy41nQcv1mDKNSh8