Randonnée à la Lötschenpasshütte, le 28 septembre 2019

Départ à l'aube en direction de Kandersteg où nous avons le temps de prendre un café avant de monter dans le petit bus qui nous amènera sur une route spectaculaire au fond du Gasterntal, à Selden.

Nous nous mettons ensuite en jambe sur un pont suspendu avant d'entamer une longue montée en direction de la cabane que nous atteindrons après avoir franchi sans presque s'en rendre compte un petit glacier recouvert de cailloux.

La chasse est ouverte au Mont-d'Amin

En ce premier jour d’automne 2019, dès 18 heures, une quarantaine de personnes ont eu la chance d’apprécier l’accueil fait en arrivant au chalet, de contempler la décoration des tables de la grande salle, de savourer l’excellent repas gastronomique qui nous a été servi.

Afin de n’oublier personne, vous toutes et tous qui avez œuvré à cette fabuleuse réalisation, nous ne pouvons que vous adresser nos plus vifs applaudissements et sincères remerciements.

Déplacer (détruire) un glacier pour les besoins d'un domaine skiable

Rarement je m'exprime ici sur un sujet d'actualité, mais celui-ci me semble tellement hors-sol que j'ai voulu vous le partager.

En Autriche, le glacier du Pitztal a été en partie "travaillé" cet été afin de le terrasser et de combler les crevasses...

Même si l'on peut accepter, certains aménagements pour les besoins des stations de ski, je pense qu'en terme d'image les responsables du chantier ne pouvaient pas faire pire !

Randonnée à Alpe Devero

Quatre jours à Alpe Devero

Participants: Jeanine et Giovanni Cassi, Francine et Michel Perrenoud, Berthi et Maxime Zürcher, Paulette Dale Roberts, Gilberte Gerber, Jocelyne Kohli, Claudine Ullmo, François Humbert et Maurice Zwahlen (organisateur).

Lundi 12 août 2019

Lagginhorn traversée arête sud, les 30 et 31 juillet 2019

Quand on traverse le Weissmies, son voisin le Lagginhorn nous tente évidemment, bien que sa descente par la voie normale soit considérée comme assez délicate. En Claude, disponible en semaine comme moi, j'ai trouvé un compagnon de cordée idéal. 

Après notre montée à Hohsaas en télécabine, nous avons profité du temps disponible pour reconnaître la marche d'approche à effectuer le lendemain à la lampe frontale. Et coup de chance: à la descente nous tombons sur un petit étang avec bouts de glace flottants, occasion à ne pas manquer pour une brève trempette.  

Gross Diamantstock arête est, les 3 et 4 août 2019

En fait, sur le programme figurait l'arête ouest de la Dent de Tsalion. Mais comme Céline était la seule inscrite et que mon enthousiasme pour la course avait été un peu terni par les bons conseils de l'ami Claude, nous avons décidé de changer de cap et de refaire l'arête du Diamantstock. Céline et l'équipe de notre section n'était pas arrivées au sommet l'année passée et moi je l'avais faite il y a bien 40 ans avec des amis; alors nous étions les deux bien motivés.

Rando à notre cabane Valsorey par le sentier panoramique, les 17 et 18 août 2019

Notre belle équipe se trouve à l'hôtel du Crêt à Bourg-St-Pierre pour entamer la montée à notre cabane par un temps ensoleillé mais pas trop chaud. Sur le sentier, des nuages de criquets et sauterelles se sauvent sous la menace de nos souliers, à nous faire hésiter de poser nos pieds. Notre biologiste Quentin nous apprend plein de choses sur ces bestioles sympathiques, mais aussi sur les papillons qui papillonnent de fleur en fleur.

Travaux à notre cabane Valsorey, juin 2019

Comme la Belle au bois dormant, notre cabane se trouvait encore sous une épaisse couche de neige quand nous avons entrepris les importants travaux de rénovation impérativement avant la réouverture pour la saison d'été. Pas question de monter à ski, le danger d'avalanches était trop grand. Il ne restait que l'hélicoptère pour nous hisser à Valsorey, mais quelles sensations fortes dans les bourrasques de vent! Notre pilote Vincent Marquis avait de quoi utiliser toute son expérience pour s'approcher à ras des rochers pour pouvoir se poser sous la cabane!

Cours d'alpinisme à Orny, les 22 et 23 juin 2019

Rassemblement samedi matin à Champex-Lac au télésiège de la Breya: tout le monde est là, à l'heure et avec tout le matériel, y compris souliers de montagne  et crampons ajustés, donc le cours débute sur de bonnes bases. Ce aurait été trop beau, le télésiège est en panne. C'est là que le sens de l'improvisation de nos guides prend toute son importance: Noeuds, encordage, réserve de corde, assurage... la matière d'apprentissage ne manque pas pour nos futures alpinistes au début de leur formation!